D’un trait de plume N°1 – par Laurent Massonneau, Secrétaire Général

En cette année d’élections professionnelles, l’émergence d’une troisième force syndicale est un signal fort adressé aux deux organisations en place. Un constat s’impose : le dialogue social, tel qu’il s’exerce aujourd’hui dans notre institution, ne répond plus aux attentes de nos collègues…

 

 

 

 

 

 

 

lettre de Hervé EMO aux officiers de police

Le 15 mars 2018, Hervé EMO a transmis la responsabilité de la direction de l’Union des Officiers devenue Union des Officiers UNSA à Laurent MASSONNEAU.

Retrouvez sa lettre aux officiers de police.

 

 

 

 

 

 

 

CAP mutations : le parcours du combattant

Moment très attendu par tous nos collègues, le mouvement général de mutations met en évidence le besoin d’une gestion rénovée de nos ressources humaines.

Délai pour postuler, nomenclature, beaucoup reste à faire.

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué – attentats du 24 mars 2018

La nouvelle attaque terroriste perpétrée dans l’Aude a coûté la vie à quatre personnes. quinze autres ont été blessées dans le périple sanglant d’un sinistre individu.

L’Union des Officiers Unsa rend hommage à tous les membres des forces de sécurité, policiers, gendarmes, militaires, victimes de leur engagement au service de leur pays. 

 

 

 

 

 

 

Congrès du 15 mars 2018 : L’UNSA officier et l’Union des Officiers fusionnent !

Le congrès du 15 mars 2018 est l’aboutissement d’un accord entre deux organisations syndicales partageant des projets communs : l’Union des Officiers et l’UNSA Officiers. Ces deux organisations ont fusionné au sein de la fédération autonome des syndicats du ministère de l’Intérieur (FASMI).

L’objectif : Constituer une troisième force pouvant contrer le monopole des deux majoritaires, le corps unique et le fonctionnement opaque des CAP au sein d’une fédération représentant tous les corps et tous les métiers de la police.

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Policiers, pour votre sécurité cachez-vous !

Voilà les consignes  qui ont été transmises aux policiers via une fiche AMARIS. Nous dire de vivre dans la clandestinité pour notre sécurité et qu’à défaut de le faire il s’agirait d’une faute imputable à l’agent n’est pas acceptable. L’Union des Officiers a demandé à rencontrer le DGPN.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Interventions de l’union des officiers et de l’UNSA FASMI au Sénat

Commission d’enquête « état des forces de sécurité intérieure » : Interventions le 06 février 2018 de l’union des officiers et de l’UNSA FASMI.

Intervention de la délégation UNSA FASMI :

interventions de Laurent Massonneau, Secrétaire Général Adjoint de l’Union des Officiers :